Une marque de commerce de Fédération des gestionnaires de rivières à saumon du Québec
Actualités & Événements

Pêche sur la Matane, une saison 2012 dans la normale

12 novembre 2012
Considérant que l’année 2011 avait été exceptionnelle, les dirigeants de la ZEC de la Rivière Matane soutiennent que la saison 2012 se situe dans la moyenne des cinq dernières années.
 
Malgré les craintes suscitées par la baisse du niveau d’eau et la canicule qui a sévi durant l’été, la directrice de la ZEC de la rivière Matane, Mireille Gagnon, précise que la montaison, notamment celle des grands saumons, est revenue à un niveau comparable à celui des dernières années.
 
Selon les données que vient de dévoiler la ZEC, 2 247 saumons, dont 1 092 grands saumons, ont franchi la passe migratoire au cours de la saison, comparativement à 3 279 en 2011, qui de l’avis des gestionnaires de la rivière, a été une année record.
 
« Si nous comparons ces données avec celles de 2010, où la montaison était de 2 220 saumons, nous sommes dans la moyenne quinquennale qui se situe à 2 550 saumons », indique Mireille Gagnon.
 
« On sert sort donc très bien comparativement à d’autres rivières, même avec les grands saumons où nous avions des appréhensions », poursuit-elle.
 
La directrice de la ZEC de la rivière Matane, Mireille Gagnon, est confiante pour l’avenir, car on observe une hausse du nombre de membres de la ZEC, sans compter que les campagnes de promotions amorcées cette année et les activités de la rivière-école et de mentorat rapportent déjà des dividendes. (Photo : Pierre Morel) La directrice de la ZEC de la rivière Matane, Mireille Gagnon, est confiante pour l’avenir, car on observe une hausse du nombre de membres de la ZEC, sans compter que les campagnes de promotions amorcées cette année et les activités de la rivière-école et de mentorat rapportent déjà des dividendes. (Photo : Pierre Morel)
 
Concernant le niveau d’eau, on admet qu’il était plus bas que la normale et que la montaison a été plus lente durant le mois d’août. On mentionne toutefois qu’il n’a pas nécessairement atteint un seuil critique. « Durant la canicule, la montaison a chuté et le saumon se tenait à l’embouchure de la rivière », commente Mireille Gagnon, qui précise qu’en fin de saison, la situation s’est rétablie et que le salmonidé a repris le chemin de la rivière.
 
Côté captures, on enregistre 873 prises pour 2012, comparativement à 1 115 pour 2011 et 872 pour 2010.
 
Au plan de la fréquentation, on enregistre 6 694 jours-pêche en 2012, contre 7 527 en 2011 et 6 640 en 2010, ce qui fait dire à la directrice de la ZEC que ce taux se situe dans la moyenne des cinq dernières années soit 6 775 jours-pêche.
 
On estime enfin que la présence accrue des agents de conservation est accueillie favorablement par les usages de la rivière.