Une marque de commerce de Fédération des gestionnaires de rivières à saumon du Québec
Actualités & Événements

Le développement de l’activité de pêche sportive au saumon menacé !

16 juin 2016

Rimouski, le 16 juin 2016 – La Fédération des gestionnaires de rivières à saumon du Québec (FGRSQ) a appris le 14 juin 2016 qu'elle était exclue du programme « Relève et mise en valeur » (Enveloppe nationale) du ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs du Québec (MFFP). La FGRSQ n’a pas été avisée du changement, ni même consultée. La FGRSQ juge inacceptable cette décision qui démontre un manque total de vision et de leadership de la part d’un ministère essentiel au développement économique régional au Québec.

Cette décision est d'autant plus incompréhensible que la FGRSQ est un leader dans la mise en marché de la pêche sportive au saumon du Québec depuis plus de 20 ans. Elle met en valeur la marque de commerce « Saumon Québec » reconnue mondialement par les pêcheurs. Elle met aussi à disposition de ses membres un système de gestion dédié à la faune. La fédération se prépare à mettre en ligne la vente de droits d’accès sur son site web, ce qui sera une avancée majeure dans le domaine faunique. De façon professionnelle, structurée et mesurée, la FGRSQ a notamment investi avec ses membres et ses partenaires plusieurs millions de dollars dans des programmes de mise en marché nationaux et internationaux. En 20 ans, ses résultats sont éloquents.

Le vérificateur général du Québec, dans son rapport du commissaire au développement durable de juin 2016 écrit « Au MFFP, l’absence d’une vision et d’une expertise en marketing axées sur le développement touristique du secteur de la faune et sur l’innovation est préoccupante. On peut se questionner sur la pérennité des retombées économiques de ce secteur, évaluées à près de 900 millions de dollars… ». En plus de ne pas avoir l’expertise, le Ministère de la Faune du Québec (MFFP) coupe le soutien aux partenaires ayant une réelle expertise dans le domaine, comme la FGRSQ. Le ministère justifie cette décision par le fait que le fonds est maintenant réservé aux fédérations membres de la Table nationale de la faune. La Fédération des gestionnaires de rivières à saumon du Québec (FGRSQ) est la seule fédération faunique d’envergure provinciale non membre de la Table nationale de la faune (TNF) et non reconnue officiellement par le gouvernement du Québec. Elle demande cette reconnaissance depuis de nombreuses années. La FGRSQ demande au ministre M. Laurent Lessard d’enfin la reconnaître en tant que partenaire faunique membre de la TNF et de lui octroyer les mêmes avantages que les membres déjà présents. Les gestionnaires de rivières à saumons, provenance des régions ressources, ne sont donc pas adéquatement représentés à la table nationale de la faune.

La FGRSQ est un intervenant stratégique dans le monde faunique. C’est actuellement la seule fédération faunique établie en région. Pourtant les dirigeants du MFFP boycottent sans explication cette fédération. Selon les dirigeants de la FGRSQ, cela n'est pas surprenant si l’on se réfère au dernier rapport du Vérificateur général du Québec et du commissaire au développement durable de juin 2016 qui souligne clairement que depuis des années, « le MFFP n'a pas exercé le leadership nécessaire pour mettre en valeur la faune ».  Le ministère ne respecte pas sa mission et a peu de vision stratégique.

Les rivières à saumon au Québec sont gérées depuis longtemps par des gens du milieu en vertu de contrats clairement établis avec le Gouvernement.  Ces gens du milieu sont basés principalement au Saguenay, sur la Côte-Nord, dans le Bas St-Laurent et en Gaspésie.  L’exclusion de la FGRSQ de la Table nationale de la faune et de divers programmes de développement par le ministère signifie un déni pur et simple des régions.

Selon la FGRSQ, certains intervenants du monde faunique, avec la collaboration du ministère et de ses dirigeants, sont avant tout préoccupés par du lobbying personnel, des intérêts privés et par le contrôle intéressé des budgets de l’état dédiés à la mise en valeur de la faune. C'est dans ce contexte inacceptable qu'on constate que le développement n'est pas une préoccupation du ministre de la Faune et de certains autres intervenants. Le ministre de la Faune met en péril la valorisation et la pérennité d’une activité mythique du Québec, soit la pêche sportive au saumon.

Il est à noter que l’argent du programme « Relève et mise en valeur » (Enveloppe nationale) provient du fonds de Réinvestissement dans le domaine de la faune. Ce fonds est financé directement par les chasseurs et pêcheurs du Québec lors de l’achat de leur permis. Ces argents ne devraient-ils pas être utilisés dans l’intérêt de ceux-ci ?

 

À propos de la Fédération des gestionnaires de rivières à saumon du Québec

Depuis 25 ans, la Fédération des gestionnaires des rivières à saumon du Québec (FGRSQ) a pour mission de favoriser auprès de ses membres la concertation, la conservation, l’exploitation et la gestion des rivières à saumon du Québec dans une perspective de développement durable, d’accessibilité et de respect de la biodiversité.

-30-

 

Source :

Florent Garnerot, Directeur général

Fédération des gestionnaires de rivières à saumon du Québec

administration@saumonquebec.com