Une marque de commerce de Fédération des gestionnaires de rivières à saumon du Québec
Pêcher

Rivière Sainte-Marguerite

La Sainte-Marguerite

Splendeur des paysages et qualité de la pêche captivent les pêcheurs depuis toujours!

La rivière Sainte-Marguerite débute sa course de 100 kilomètres depuis le lac Sainte-Marguerite, à une altitude de 678 mètres, dans les monts Valin. La rivière Sainte-Marguerite se divise en 3 branches comptant environ 100 fosses réparties dans 9 secteurs, dont 6 secteurs à accès contingenté. La rivière offre un habitat exceptionnel aussi à la truite de mer, un omble de fontaine anadrome.

L’histoire de la pêche sportive au saumon dans la rivière Sainte-Marguerite débute en 1860, alors qu’un club privé se forme, dont les actifs sont détenus, aujourd’hui, par la Corporation de pêche Sainte-Marguerite.

En bref

Longueur
100 km, dont 55 km ouverts à la pêche
Secteurs et fosses
100 fosses réparties pour la pêche au saumon et à la truite de mer, en secteurs à accès contingenté et non contingenté
Type de pêche possible
saumon et/ou à la truite de mer majoritairement à gué
Période de pêche
1er juin au 15 septembre pour le saumon et jusqu'au 15 octobre pour la truite de mer
Limite quotidienne de capture par pêcheur
2 petits saumons de moins de 63 centimètres et 5 truites de mer

Exploitant

Association de la rivière Sainte-Marguerite

Coordonnées

Adresse
160 rue Principale, Sacré-Coeur (Québec) G0T 1Y0
Téléphone
(418) 236-4604
Sans frais
1-877-236-4604
Courriel
info@rivieresainte-marguerite.com

Statistiques annuelles

Phases lunaires

Voir toutes les phases

Condition(s) de la rivière

Histoire de la rivière Sainte-Marguerite

La rivière Sainte-Marguerite débute sa course de 100 kilomètres depuis le lac Sainte-Marguerite, à une altitude de 678 mètres, dans les monts Valin. Dégagée et peu large, elle coule ensuite dans une vallée sauvage et escarpée entre les municipalités de Sacré-Cœur et de Saguenay, d’abord en direction nord-ouest, puis au sud-ouest sur 15 kilomètres avant de virer brusquement au sud-est. Elle longe alors le fjord du Saguenay sur 60 kilomètres avant de s’y jeter, dans la baie Sainte-Marguerite.

L’histoire de la pêche sportive au saumon dans la rivière Sainte-Marguerite débute en 1860, alors qu’un club privé se forme, dont les actifs sont détenus, aujourd’hui, par la Corporation de pêche Sainte-Marguerite. En 1980, le cours d’eau est constitué en zone d’exploitation contrôlée (zec), et l’Association de la rivière Sainte-Marguerite devient gestionnaire de la pêche au saumon, ce qui entraîne la fin de l’exclusivité de cette gestion pour la Corporation de la rivière Sainte-Marguerite. En 1995, le Centre interuniversitaire de recherche sur le saumon atlantique (CIRSA) s’installe aux abords de la rivière.

La rivière Sainte-Marguerite se divise en 3 branches comptant environ 100 fosses réparties dans 9 secteurs, dont 6 secteurs à accès contingenté. Quelques fosses sont privées, appartenant à la Corporation de pêche Sainte-Marguerite ou à des résidents locaux. La pêche se fait tantôt à gué, tantôt en embarcation, selon les fosses. La route 172 longe la rivière sur quelques 55 kilomètres, aux secteurs 1 à 4. Enfin, il y a des sites aménagés pour l’observation du saumon.

La rivière offre un habitat exceptionnel aussi à la truite de mer, un omble de fontaine anadrome.

 

Note

  • Les statistiques annuelles sont fournies par le Gouvernement du Québec.