Pêcher dans la

Rivière Natashquan

En bref

Rivière Natashquan

La colossale rivière Natashquan, d’une longueur de 378 kilomètres, est alimentée par une trentaine d’affluents et draine un immense bassin versant de plus de 16 000 kilomètres carrés. Son débit moyen est d’environ 400 mètres cubes par seconde, ce qui en fait une rivière d’une rare puissance.

Son nom d’origine innue, « Nutahquaniu Hipu », signifie « rivière où l'ours noir est chassé ». La dénivellation de cette splendide rivière est généralement faible et ses derniers 18 kilomètres forment un large estuaire parsemé de bancs de sable. Tout au long de son parcours, les sections très accidentées alternent avec des eaux calmes où l’on mesure son envergure considérable.

La rivière Natashquan est une rivière à saumon réputée depuis le 18e siècle, mais où la pêche sportive a pris son essor aux débuts des années 1870. Plusieurs clubs privés et pourvoiries s’y sont alors succédés. En 1984, ses 48 premiers kilomètres ont été cédés au Conseil de bande de Natashquan, qui fonde la pourvoirie Hipou pour gérer la pêche sportive dans une section de la rivière qui s’étend du kilomètre 14 jusqu’au kilomètre 42. On y pêche à gué ou en embarcation. Les saumons qui remontent ses eaux foncées ponctuées de plusieurs chutes impressionnantes, ont un poids moyen d’environ trois kilos, et il n’est pas rare de capturer des spécimens de plus de neuf kilos. Une trentaine de fosses sont réparties sur trois secteurs de pêche.

Conditions

Longueur

378 kilomètres dont 28 km ouverts à la pêche

Type de pêche possible

Pêche au saumon

Période de pêche

Secteurs et fosses

Limite quotidienne de captures par pêcheur

Bannière | Image