Pêcher dans la

Rivière George

En bref

Rivière George

La fougueuse rivière George suit son périple sur 565 kilomètres, filant vers l’est de la Baie d’Ungava depuis le lac Jannière, situé à environ 175 kilomètres de Schefferville. Elle draine un gigantesque bassin versant de plus de 41 000 kilomètres carrés le long de la frontière entre le Québec et le Labrador.

Les Premières Nations empruntent depuis toujours ce majestueux corridor naturel pour gagner leurs territoires de chasse. Toute la région est en effet l’habitat d’un immense troupeau de caribous comptant 400 000 têtes et portant le nom de la rivière. Avec le troupeau de la rivière aux Feuilles, il constitue la plus importante population de caribous au monde.

La rivière George comprend de nombreux rapides, mais pas de chutes infranchissables pour le saumon atlantique. Un débit moyen de plus de 3 000 mètres cubes par seconde y rend le poisson particulièrement vigoureux. Ses eaux tumultueuses qui ne se laissent apprivoiser que par des navigateurs aguerris sont aussi fréquentées par la ouananiche, l’omble de fontaine anadrome et la truite grise. En aval des chutes Hélène, à 64 kilomètres de l’embouchure, les tributaires de la rivière favorisent la reproduction d’importantes populations d’omble chevalier.

Le pourvoyeur Aventures Norpaq assure la gestion de la pêche sur une section de rivière située à environ 250 kilomètres de l’estuaire, où une trentaine de fosses offrent aux pêcheurs une expérience mémorable.

Conditions