Une marque de commerce de Fédération des gestionnaires de rivières à saumon du Québec
Pêcher

Rivière Saint-Jean-Saguenay

La rivière Saint-Jean-Saguenay

Des rapides, remous et « cirés » dont les saumoniers ne tarissent pas d’éloges!

La rivière Saint-Jean est exploitée sur le plan salmonicole depuis plus de 150 ans. En 1986, un incident relié à la gestion de la centrale construite en 1957 par la Coopérative de L'Anse-Saint-Jean gonflera d'abord, puis asséchera presque totalement la rivière. Cet incident, par la mobilisation de la population qu'il a entraînée, a contribué à la valorisation de la ressource salmonicole. La formation de la Société de développement de la rivière Saint-Jean est certes liée à ce mouvement. En 1994, la gestion de l'exploitation de la ressource a été confiée à la Corporation de gestion de la rivière Saint-Jean-Saguenay (CGRSS).

En bref

Longueur
37 km, dont 10 ouverts à la pêche
Secteurs et fosses
52 fosses réparties dans les secteurs à accès contingenté et non contingenté
Type de pêche possible
saumon et truite de mer à gué
Période de pêche
15 juin au 15 septembre
Limite quotidienne de capture par pêcheur
2 petits saumons de moins de 63 centimètres et 5 truites de mer

Information

Corporation de gestion de la rivière Saint-Jean-Saguenay

Coordonnées

Adresse
17 Rue Saint-Jean-Baptiste L'Anse-Saint-Jean (Québec) G0V 1J0
Téléphone
(418) 272-2199
Télécopieur
(418) 272-1023
Courriel
riviere@royaume.com
Accéder au site web de la rivière

Statistiques annuelles

Phases lunaires

Voir toutes les phases

Condition(s) de la rivière

Histoire de la rivière Saint-Jean-Saguenay

La rivière Saint-Jean-Saguenay prend sa source dans le lac Brébeuf, au cœur des montagnes laurentiennes, puis parcourt 37,7 kilomètres avant de se jeter dans le fjord du Saguenay à la hauteur du pittoresque village de L’Anse-Saint-Jean. Les pêcheurs apprécient le débit rapide du cours d’eau, de 16 mètres cubes à la seconde en moyenne et qui peut en atteindre 200 en période de crue, d’où les rapides et remous qui ponctuent le trajet de la rivière. Seulement 10,5 kilomètres sont accessibles à la pêche sportive au saumon et à la truite de mer, qui se pratique à gué.

L’exploitation de cette pêche est plus que centenaire sur la rivière Saint-Jean-Saguenay, puisque Sir William Price y créa un club privé. En 1986, un incident lié à la gestion de la centrale construite en 1957 assécha presque totalement le cours d’eau, ce qui mobilisa la communauté à entreprendre des démarches de valorisation du saumon. Ainsi, on créa en 1994 la Corporation de gestion rivière Saint-Jean-Saguenay, qui gère la zone d’exploitation contrôlée (zec) de pêche au saumon. Enfin, en 1996, le déluge du Saguenay a détruit des aménagements et affecté plusieurs fosses de pêche, ce qui a entraîné d’autres travaux.

Un fond de cailloux et de galets donne une couleur brune à l’eau de la rivière Saint-Jean-du-Saguenay, qui compte 5 secteurs, dont 2 à accès contingenté (15 fosses) et 2 à accès non contingenté (31 fosses), pour la pêche au saumon et à la truite de mer, et le secteur 5 pour la pêche à l’omble de fontaine (6 fosses). On trouve aux abords du cours d’eau plusieurs panneaux d’interprétation du saumon.

En plus du saumon atlantique, on peut donc pêcher la truite de mer dans la rivière Saint-Jean-Saguenay.

 

Note

  • Les statistiques annuelles sont fournies par le Gouvernement du Québec.