Une marque de commerce de Fédération des gestionnaires de rivières à saumon du Québec
Pêcher

Rivière du Grand Pabos Ouest

Les Trois Rivières de Pabos

Trois joyaux finement ciselés dans le roc des hauts plateaux montagneux gaspésiens!

S’il n’est pas faux de prétendre que les rivières à saumon du Québec sont parmi les plus belles de la planète, c’est finalement l’équipe de bénévoles du Regroupement pour la Restauration des Trois Rivières Pabos qui, suite à un travail de huit (8) longues années, est fière maintenant d’offrir aux pêcheurs trois superbes rivières à saumon, trois rivières au passé légendaire, trois rivières qui revivent enfin. Il s’agit d’un complexe de trois rivières à saumons bien distinctes les unes des autres :
  • la rivière Grand Pabos Nord;
  • la rivière Grand Pabos Ouest;
  • la rivière Petit Pabos.

En bref

Longueur
140 km pour les 3 rivières Pabos, dont 10 km sont ouverts à la pêche pour Grand Pabos Ouest.
Secteur et fosses
91 fosses réparties dans 11 secteurs de pêche pour les 3 rivières Pabos, dont 1 secteur contingenté et 1 non contingenté pour Grand Pabos Ouest
Type de pêche possible
pêche au saumon et à la truite de mer à gué et en canot
Période de pêche
15 juin au 30 septembre
Limite quotidienne de capture par pêcheur
2 petits saumons de moins de 63 centimètres et 5 truites de mer

Exploitant

Regroupement pour la restauration des trois rivières Pabos

Coordonnées

Adresse
10 boulevard Pabos, Chandler (Québec) G0C 2H0
Téléphone
(418) 689-4912
Sans frais
1-888-374-8437
Télécopieur
(418) 689-6843
Courriel
zecpabok@globetrotter.net
Accéder au site web de la rivière

Statistiques annuelles

Phases lunaires

Voir toutes les phases

Condition(s) de la rivière

Pêcher le saumon du Grand Pabos Ouest

Le nom Pabos vient du mot amérindien Pabog, signifiant « eaux tranquilles ». Ces 3 rivières, Petit Pabos, Grand Pabos Nord et Grand Pabos Ouest, descendent progressivement de leur source, les hauts plateaux gaspésiens, en un parcours sinueux dans une nature sauvage, puis se jettent dans le golfe du Saint-Laurent entre les villages de Grande-Rivière et de Pabos. Elles totalisent 140 kilomètres, dont 50 km sont ouverts à la pêche au saumon. Ces splendides cours d’eaux ont en commun des eaux cristallines fraîches ou froides ainsi qu’une histoire marquée par des efforts couronnés de succès pour préserver et reconstituer la population de saumon atlantique.

Trois bijoux finement ciselés dans le roc des hauts plateaux montagneux gaspésiens. Il s’agit des rivières du Grand Pabos Nord, du Petit Pabos et du Grand Pabos Ouest, toutes trois tributaires du golfe Saint-Laurent. Ces trois joyaux renaissent à la vie à la suite d’efforts de réaménagement et de restauration.

La rivière du Petit Pabos compte sept secteurs de pêche pour 63 fosses. À l’exemple de sa grande sœur du nord, les 20 premiers kilomètres peuvent être pêchés, à gué seulement, trois secteurs sont contingentés.

L’histoire entourant ces trois fleurons gaspésiens comprend notamment 20 années d’un travail gigantesque soutenu par la collectivité et le Plan de développement économique du saumon (PDES) pour réaménager et restaurer ces rivières qui, en moins d’un demi-siècle, ont vu de nombreux facteurs contribuer à anéantir les retours de saumons. L’exploitation des trois rivières relève du Regroupement pour la restauration des trois rivières Pabos.

Outre le saumon bien sûr, on s’étonne de trouver toutes ces truites de mer (omble de fontaine) dont le poids oscille entre 1,4 et 2,7 kg (3 à 6 lb). Enfin, l’épinoche à trois épines, l’anguille d’Amérique, le poulamon atlantique et l’éperlan arc-en-ciel sont de petites espèces qui cohabitent.